L’accueil à la Maison du Parc

/L’accueil à la Maison du Parc
L’accueil à la Maison du Parc 2018-02-12T18:10:03+00:00

Conçue pour accueillir l’équipe du Parc naturel régional du Gâtinais français et ses visiteurs à partir de mai 2013, la Maison du Parc est pensée comme une vitrine du territoire et de ses savoirs-faire. Elle comporte un bâtiment principal de 564 m2 répartis sur 2 niveaux, 2 granges réhabilitées (dont une aménagée en chaufferie bois) et à l’extérieur un espace paysager.

10_DENANCE_JOLYLOIRET_MILLYSon architecture contemporaine résolument en lien avec le territoire est conçue dans un esprit d’innovation. Les concepteurs du projet, l’agence d’architecture Joly&Loiret, ont eu le souci d’intégrer le bâtiment et les matériaux utilisés dans l’environnement patrimonial du cœur de ville de Milly-la-Forêt. Sa forme rectangulaire, simple et compacte, reprend la volumétrie des séchoirs à plantes traditionnels du territoire.

Le projet recherche l’exemplarité en termes de développement durable.

Les matériaux employés sont naturels et de provenance locale :

  • bois pour l’ossature du bâti, les bardages, la charpente, les murs, les menuiseries. Ces bois proviennent de régions françaises (Vosges, Orléans, Loire),
  • grès de Fontainebleau pour les murs, en provenance directe de la carrière de Moigny-sur-École, commune du Parc naturel régional du Gâtinais français.

La Maison du Parc est économe en énergie :

  • consommation d’énergie largement inférieure aux exigences du label BBC (Bâtiment Basse Consommation),
  • isolation renforcée en laine de bois et étanchéité à l’air de l’enveloppe,
  • une ventilation naturelle et un mur de terre à forte inertie pour rafraichir le bâtiment en période chaude permettant d’éviter la climatisation gaspilleuse d’énergie,
  • une chaufferie bois pour laquelle la société coopérative en voie de création fournira les plaquettes bois,
  • récupération des eaux de pluies pour l’arrosage et les sanitaires,
  • aménagements paysagers privilégiant les plantes rustiques et locales peu consommatrices en eau.

Enfin, la thématique de la biodiversité au sein des constructions nouvelles a été richement développée puisque les façades de la maison du Parc accueilleront nichoirs pour mésanges, martinets, hirondelles et chauve-souris… Sans oublier la mare et le jardin pédagogiques, qui offriront le gîte et le couvert à la petite faune sauvage.

X
- Entrez votre position -
- or -