Les rendez-vous de Pauline

  • 21 avril toute la journée à Milly-la-Forêt : atelier d’écriture et lecture publique au Cyclop (dès 10h)
  • 21 avril à 18h30 à Vayres-sur-Essonne : lecture publique au café L’Embuscade
  • 11 mai à Milly-la-Forêt : lecture et danse contemporaine à la Médiathèqe
  • 1er juin après-midi à Moigny-sur-Ecole : café littéraire à la médiathèque La Grange
  • 1er juin en soirée à Moigny-sur-Ecole : lecture pizza au Petit Moigny
  • 3 juin à 20h30 à Boigneville : grange littéraire à la Grange des Brégés (chemin de Malaccroupis)
  • 4 juin à 14h à Bouray-sur-Juine : visite découverte d’une ancienne carrière suivie d’une lecture publique dans le musée A la rencontre des vieux métiers

La mémoire des carriers de grès du territoire du Gâtinais constitue une richesse patrimoniale locale qu’il importe de conserver. Pauline Sauveur, auteure, a été invitée en résidence pour approcher le sujet.

Le Parc a entrepris de collecter des témoignages des descendants de carriers de grès afin de conserver cette mémoire ouvrière. L’extraction du grès a marqué l’histoire du Gâtinais. Les carrières ont façonné les villages du territoire et elles ont notamment fourni Paris en pavés et en bordures de trottoirs. La collecte et la valorisation de cette mémoire sont engagées depuis deux ans par le Parc – opération qui va prendre une dimension nouvelle grâce à cette résidence d’écrivain.

Pauline Sauveur habite en région Centre. Elle est écrivain, photographe et architecte. Elle va séjourner régulièrement à Gironville-sur-Essonne,  hébergée par l’association Lire c’est partir de novembre 2015 à juillet 2016.
La résidence sera l’occasion pour elle de mener à la fois un projet personnel d’écriture et, en partenariat avec le Parc et la Bibliothèque départementale de l’Essonne, de développer des actions, des rencontres avec le public et des lectures.
Tandis que la collecte que conduit le Parc vise à constituer un corpus historique, le rôle de l’écrivain sera de donner à cette mémoire une dimension artistique.

C’est dans le cadre d’une convention signée entre le Conseil régional d’Île-de-France et le Conseil départemental de l’Essonne, en partenariat avec le Parc, que cette résidence d’écrivain a été imaginée.

 

Pour en savoir plus, suivez les notes de Pauline dans son journal de résidence :

Pauline SauveurPauline SauveurPauline SauveurPauline SauveurPauline Sauveur

 

 

 

 

 

Du 10 au 13 janvier 2016

Du 3 au 9 décembre 2015

Du 12 au 25 novembre 2015

 

Crédits photos :
Carrière en couverture : Pauline Sauveur
Portrait de Pauline Sauveur : Marie-Lys Hagenmüller

Ce projet commence, pour moi, par la découverte du territoire. Je me plonge dans l’histoire et les témoignages récoltés bien sûr, et je découvre d’anciennes carrières ou celles en fonctionnement, j’en apprends plus sur le grès, m’imprégne des rencontres à venir. Le but est de nourrir l’écriture de toute cette matière-là, et d’imaginer ce qui pourrait être partagé à travers les actions avec le public.
On va par exemple utiliser un bibliobus comme atelier mobile, pour proposer des ateliers d’écriture, des lectures. C’est une invitation à participer. L’ensemble des éléments réalisés sera mis en valeur à la fin de la résidence à travers une restitution proposée au public.
Pauline Sauveur, J'aime la poésie des lieux...

Pauline Sauveur Affiche Residence ecrivain

Connaissez-vous le PIF PAF POUF du carrier ?

Le carrier sait à l'oreille ce qu'il va trouver, selon le son clair ou mat que fait l'outil en tapant la pierre. Le PIF annonce un grès dur et vif, le PAF annonce un grès parfait, bien nourri, le POUF annonce un grès mou et friable.
C'est ce genre d'anecdotes que le Parc naturel régional du Gâtinais français veut conserver, en récoltant la mémoire des carriers, qui ne se transmet que de bouche... à oreille !
Pour les immortaliser, Pauline Sauveur, auteure, prend la plume...